Archives 2011-2012

Séminaire commun 2011-2012 (SPHERE-CEMAf)

Mémoires des sciences, traces du développement en Afrique. Archives, ruines, nostalgie.

Un jeudi par mois, 13h-15h, CEMAf, 9 rue Malher 75004 Paris, Salle Person

Jeudi 13 octobre – Introduction
Guillaume Lachenal (SPHERE, Université Paris Diderot & IUF)
Présence du passé des sciences et du développement en Afrique: Introduction au thème
Aïssatou Mbodj-Pouye (CNRS, CEMAf)
Présentation du programme

Jeudi 10 novembre: Débris d’Empires
Ann Stoler (Newschool for Social Research, chercheuse invitée au CRESSPA- CNRS – Université Paris 8 )
The Rot that Remains: On Colonial Ruins and Ruination

Mardi 6 décembre (exceptionnellement 14h-17h): Utopies perdues et nostalgie du futur
Séverine Awenengo Dalberto (CNRS, CEMAf)
« Au bon temps des SICAP » : traces mémorielles, matérielles et nostalgies du futur d’un programme de cité idéale à Dakar

& Charles Piot (Duke University)                                                                                                   Nostalgia for the Future. West Africa after the Cold War

Jeudi 5 janvier : Inscriptions, archives et mémoire
Aïssatou Mbodj-Pouye (CNRS, CEMAf)
Traces écrites des pratiques médicales : enjeux et pistes de travail

Jeudi 1er mars: La vie sociale des vestiges
Eric Jennings (University of Toronto)
Vestiges en mutation. L’héritage thermalo-climatique français en Afrique, dans l’Océan Indien et en Asie: entre kitsch, nostalgie et utilité

Jeudi 24 mai: Architecture, traces urbaines et patrimoine colonial
Clément Verfaillie (doctorant au SEDET, Université Paris Diderot)
Les traces d’une disparition et la disparition des traces : le cas de l’architecture Saint-Louisienne du temps de l’esclavage

Jeudi 7 juin: La culture matérielle du souvenir
Jean-Paul Lallemand (doctorant au CENA, EHESS) et Aurélien Gillier (doctorant au CENA, EHESS)
“Ce qui nous appartient”, mémoire et mobilisation politique autour des hôpitaux communautaires de Mound Bayou (Mississippi)

Ashley Ouvrier (post-doctorante à l’IRD, UMI 233)
De la raison humanitaire aux uniformes de l’IRD : recherche médicale et mémoire à Niakhar (Sénégal)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.